C’est quoi?


Grande Anse au phare

Échouerie?

Confusion ???

L’Isle-Verte / Île Verte / Notre-Dame-des-Sept-Douleurs?

 

L’Isle-Verte

http://www.municipalite.lisle-verte.qc.ca/

Lors de sa création officielle en 1845, la municipalité pris le nom de L’Isle-Verte. Son nom fut changé en Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte en 1855 en même temps que son statut était changé en municipalité de paroisse. La mission et la paroisse catholique portait déjà le nom de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte.

Le nom de Saint-Jean-Baptiste rappelle soit: le cinquième seigneur de la seigneurie de l’Île-Verte, ou de l’Isle-Verte, Jean-Baptiste Côté, qui fut le premier seigneur à résider dans sa seigneurie de 1711 à 1736; soit: le missionnaire Jean-Baptiste La Brosse qui a annoncé la bonne Nouvelle aux Malécites sur les deux rives du fleuve Saint-Laurent de 1766 à 1782. Le nom redevînt L’Isle-Verte en 1955 en même temps que son statut fut changé en municipalité de village.

La seigneurie de l’Île-Verte fut concédée pour la première fois en 1684. Jean-Baptiste Côté l’acquiert en 1711 en échangeant ses deux terres de Saint-Pierre à l’île d’Orléans pour la seigneurie. Il fit don d’une terre dans la seigneurie pour la construction de l’église.

Le nom de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste a aussi été porté par la municipalité de Saint-Baptiste-de-l’Isle-Verte ainsi que par la paroisse catholique.

La mission catholique fut fondée vers 1766 sous le nom de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte. La paroisse qui reprit le nom de la mission fut érigée canoniquement en 1828. Le bureau de poste fut ouvert en 1831 sous le nom de L’Isle-Verte. La fête patronale de la paroisse était d’abord célébrée le 24 juin, la Fête de la Saint-Jean, mais le père La Brosse fit changé cette date pour le 19 août, la Fête de la Décollation de Saint-Jean-Baptiste étant donné que le 24 juin donnait lieu à des célébrations trop profanes.

Créée officiellement en 1845 sous le nom de L’Isle-Verte, son statut fut changé en municipalité de paroisse et son nom devint Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte en 1855. En 1952, la municipalité de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte se détache de la municipalité de paroisse du même nom. En 1955, le statut de la municipalité de paroisse fut changé en municipalité de village et elle reprend le nom qu’elle portait originellement, soit L’Isle-Verte.

L’Isle-Verte est une municipalité canadienne située dans l’Est du Québec dans la municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup au Bas-Saint-Laurent. L’actuelle municipalité fut créée officiellement le 9 février 2000 par le regroupement de la municipalité de village de L’Isle-Verte et de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte.

Les gentilés sont appelés Isle-Verdois et Isle-Verdoises.

Phare de l'Île Verte 1809

Phare de l’Île Verte
1809

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs http://ileverte-municipalite.com/

Le territoire de cette municipalité correspond à celui de l’île Verte; elle se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Rivière-du-Loup. L’activité économique principale a été tout naturellement l’exercice de la pêche. La présence de nombreux fumoirs à poissons en témoigne d’ailleurs éloquemment. Le 6 mars 1874, la création de la paroisse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs provient du détachement de la municipalité de paroisse de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste (1828), aujourd’hui fusionnée à L’Isle-Verte et d’une partie de la paroisse de Saint-Georges de Cacouna (1825). Quoique l’on ne fasse remonter la constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs qu’en janvier 1912. Julien Drapeau, en citant Hormidas Magnan, précise qu’elle a bel et bien été érigée le 18 novembre 1874. Cette date respecterait le motif de sa désignation, car le 18 novembre est le jour de la fête de Notre Dame des Sept Douleurs dans le calendrier liturgique romain.

Cependant, comme la première séance du conseil n’eut lieu que le 15 février 1912, on peut raisonnablement croire que ce long délai explique la tradition de fixer à cette date l’érection municipale. La vie de l’île étant réglée par des coutumes ancestrales, dans une communauté formant un isolat, les gens n’avaient guère besoin d’une gestion municipale.

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est une municipalité de paroisse canadienne de moins de 100 habitants située dans l’Est du Québec au Bas-Saint-Laurent. Comme le nom retenu pour la municipalité est souvent celui d’Île-Verte, cela engendre de la confusion avec l’entité géographique et la municipalité de L’Isle-Verte située en face sur la terre ferme. D’ailleurs, cette variante a été reprise par le conseil de municipal qui officialisa en 1986 le gentilé de Verdoyant et de Verdoyante pour les habitants de la municipalité. Il utilise cette variante également dans l’identification de ses sites web. http://ileverte-municipalite.com/ et www.ileverte-tourisme.com

Île Verte

Les premières mentions de l’endroit sous le nom d’île Verte remontent au début des années 1620, mais Jacques Cartier fut celui qui la découvrit en 1535 sans la nommer. On retrouve le nom de l’île Verte en 1621 de la part de Samuel de Champlain sous la graphie «Isle Verte». De plus, en 1663, le nom d’Isle-Verte figure dans les Relations des Jésuites qui relate que le père Henri Nouvel y séjourne une dizaine de jours à la suite d’un naufrage L’île doit son nom à la forêt de sapins et d’épinettes qui la recouvrent. Son histoire se poursuit avec celle de la seigneurie de l’Île-Verte concédée pour la première fois en 1684.

Références: http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/ToposWeb/fiche.aspx?no_seq=44874

notre-dame_des_sept-douleursNotre Dame des douleurs (7)

Notre-Dame des Douleurs (aussi appelée Notre-Dame de la Miséricorde, Notre-Dame du Soledade, Notre-Dame des Angoisses, Notre-Dame des Larmes, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, Notre-Dame du Calvaire ou encore Notre-Dame du Pranto et invoquée en latin comme Beata Maria Virgo Perdolens ou Mater Dolorosa) est l’un des titres par lesquels l’Église catholique vénère la Vierge Marie.

Sous ce vocable (Notre-Dame des Douleurs), la Sainte Vierge est la patronne la Congrégation de la Sainte-Croix, de la Slovaquie, de la région italienne du Molise, de l’État du Mississippi, de plusieurs villes des Philippines et des communes italiennes d’Accumoli, Ressort di Bari, Paroldo et Villanova Mondovì. Au Québec, un petit village, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, porte aussi son nom. De plus, au Portugal où son culte est particulièrement répandu, un grand nombre de paroisses sont consacrées au vocable latin de la mère des douleurs (exemple: Poço do Canto).

Ce titre doit son nom aux sept Douleurs dites éprouvées par la Vierge Marie:

Le culte de la Mater Dolorosa apparaît officiellement en 1221, au Monastère de Schönau, en Allemagne. En 1239, dans le diocèse de Florence en Italie, l’Ordre des Servites de Marie (Ordo Servita), dont la spiritualité est très attachée à la Sainte Vierge, fixe la fête de Notre-Dame des douleurs au 15 septembre.

Références: http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame-des-Sept-Douleurs_(homonymie)